LOGEMENTS S5 ENTREPOT CALBERSON / PARIS < précédent | suivant >


PROGRAMME :

 

 

SURFACE :
ANNÉE :

 

MAITRE D’OUVRAGE :

42 logements, BBC H&E sur les anciens entrepôts du boulevard Mac Donald à Paris

BBC - H&E - Plan Climat Ville de Paris
3 282 m²
2008-2011: études & PC+PC mod
2015 : livraison
Icade promotion logement pour la Caisse des Dépôts et Consignations

COÛT :
MISSION :
EQUIPE :

NC
maîtrise d'oeuvre complète
ad lib architecture + habiter autrement (mandataire) | BE TCE: Arcoba | H&E: Alto | acoustique : Acouphen

Le projet questionne le vivre ensemble dans un contexte urbain post-industriel et dense.


La Ville de Paris, en lançant l’opération de reconversion des anciens entrepôts Calberson, boulevard MacDonald avec les Maitres d’Ouvrages et les investisseurs a permis d’ouvrir cette question. Le plan d’ensemble défini par O.M.A donne des premières orientations.

Le projet s’organise de l’intérieur vers l’extérieur. De l’appartement, qui en se multipliant devient bâtiment dans un contexte. Du bâtiment, qui juxtaposé à ses voisins devient morceau de ville.


La cellule de logement accueillera individus et familles, petites ou grandes, monoparentales ou recomposées. Elle devra permettre une flexibilité dans son usage et dans le temps.


La mutabilité du logement, c’est-à-dire sa capacité à évoluer dans le temps et l’espace, est une possible clé pour permettre aux habitants de vivre leurs vies et traverser les années dans un même lieu: leur appartement.

 

L’espace habitable de chaque appartement est maximal. Des volumes “extra-ordinaires” en double hauteur sont créés. Les espaces de dessertes dans les appartements (couloirs, sas) sont réduits au bénéfice des espaces communs, tout en respectant le cahier des charges du client, l’intimité propre à chaque pièce, ainsi que les normes d’accessibilité.


La cellule d’habitation de base (T4/T3), qui se déclinera selon toute une typologie, se compose donc de trois modules :
- module jour(1): séjour/cuisine en double hauteur traversant.
- module bas (2): accolé au module (1): “chambre parentale + salle de bain”.
- module haut (3): “chambres complémentaires + bureau/chambre d’appoint”.


Le volume en double hauteur que définit cette cellule de base est facilement appropriable par l’habitant.

 

Pour créer des m2 supplémentaires habitables, des mezzanines légères (type bois) sont aisément réalisables, en auto-construction par exemple. Elles pourront être utilisées soit comme chambres, soit comme pièces intermédiaires d’appoint.


Cette cellule d’habitation de base (T4/T3) est multipliée et adaptée (configuration, et surfaces) selon sa localisation pour former l’immeuble et se décline du T1 au T6.

L’immeuble se construit par juxtaposition et superposition des logements type en double hauteur traversant.
4 appartements s’alignent sur la longueur de la parcelle du projet.


Par un effet de symétrie en plan de ce dispositif, dans la profondeur de la parcelle, la cour centrale avec ses coursives est définie.
S’appuyant sur les contraintes du master-plan et du règlement d’urbanismes, des décalages entre appartements double-hauteur superposés permettent la mise en place d’espaces extérieurs, selon toute une déclinaison en rapport avec le contexte immédiat : balcons, loggias, terrasses.


Côté cour, ces mêmes décalages entre double niveaux, permettent la création de coursives desservant les appartements.